•     05 22 86 41 86                  06 08 51 76 28

COMMENT PROTÉGER NOS OREILLES ET CELLES DE NOS ENFANTS ?

COMMENT PROTÉGER NOS OREILLES ET CELLES DE NOS ENFANTS ?

COMMENT PROTÉGER NOS OREILLES ET CELLES DE NOS ENFANTS ? 150 150 ORL Dr Afaf REFASS - Casablanca

L’oreille est un organe sensoriel précieux. L’ouïe est l’un des sens les plus importants. Il permet de communiquer, d’apprendre, et  procure le plaisir de l’écoute de la musique et des conversations. Cependant sans le réaliser, nos oreilles peuvent être exposées à des nuisances sous forme de bruits ou des gestes nocifs. Pour bien protéger nos oreilles et celles de nos enfants il importe d’en connaître d’abord la constitution et le fonctionnement.

 

Comment fonctionne l’oreille ?

L’oreille est l’organe principal de l’ouïe. Il est composé de l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne qui est reliée par le nerf auditif au cerveau (voies nerveuses auditives centrales).

L’oreille externe est composée du pavillon de l’oreille et du conduit auditif externe qui se termine en cul de sac par la membrane tympanique ou tympan. Les ondes sonores sont captées par le pavillon de l’oreille, et cheminent le long de ce conduit pour faire vibrer le tympan.

L’oreille moyenne est composée par la membrane tympanique qui ferme des excavations de l’os temporal (os de la base du crâne) où se situe l’oreille: La caisse du tympan et son annexe appelée la mastoïde. Ces cavités sont reliées à l’arrière du nez (rhinopharynx) par un canal appelé trompe d’Eustache. La caisse du tympan contient la chaine des osselets (marteau, enclume et étrier) dont le marteau est inclus dans la membrane tympanique. La chaine tympano ossiculaire amplifie et transmet les ondes sonores à l’oreille interne.

L’oreille interne est composée de la cochlée et du vestibule. La cochlée a la forme d’un escargot creusé dans l’os temporal relié au vestibule, organe neurosensoriel de l’équilibre.

 

La cochlée est l’organe neuro sensoriel de l’audition, qui transforme l’énergie mécanique de la chaine ossiculaire en message nerveux auditif. Ce message sera codé par les cellules ciliées de la cochlée. Il sera transporté par le nerf auditif et décodé par le cerveau, pour lui donner un sens. Les cellules ciliées de la cochlée sont fragiles et non renouvelables en cas de dommages. Elles sont vulnérables aux bruits de forte intensité et à certains médicaments toxiques pour l’oreille interne.

 

Comment éviter les gestes nocifs ?

Il ne faut pas manipuler ou boucher le pavillon de l’oreille et le conduit auditif externe avec des   objets comme les stylos, les clefs…Il importe de surveiller et sensibiliser les enfants dés leur jeune âge au danger que peut constituer l’introduction d’objets dans l’oreille tels que les perles, la pâte à modeler, le coton ou le papier… Ainsi que les pièces qui se détachent des jouets, et les piles plates qui constituent un danger de par la matière chimique érosive qu’ils peuvent dégager.

Il faut éviter les traumatismes violents dans la région de l’oreille tels que les coups de ballons, les coups de poing, les gifles.

Le port des casques de protection lors de la pratique de sports violents, ou sur motocyclette constitue un bon geste de prévention.

Il faut bannir le coton tige à l’intérieur du conduit auditif externe, car il a été conçu juste pour nettoyer les replis du pavillon de l’oreille, et l’orifice externe du conduit auditif externe.

Enfin, l’eau du bain ou des baignades ne constitue pas un danger pour une oreille saine. Cependant, il faut bien sécher le pavillon de l’oreille  avec une serviette après le bain, sans oublier le sillon en arrière du pavillon de l’oreille. Et prendre soin de leur peau. En effet le sillon postérieur de l’oreille est souvent siège de mycoses s’il reste humide.

 

 

 

Comment éviter les bruits nocifs pour l’oreille ?

L’unité de son est mesurée en décibel, dixième de l’unité de Bel. Une conversation normale atteint 55 dB, une voix chuchotée atteint 35 dB, un moteur à réaction d’avion ou sirène d’ambulance 120 dB. Une personne dont la sensibilité auditive diminue de 25 dB, a de la difficulté à entendre. Une perte de 95 dB rend la personne presque totalement sourde. Une exposition à des bruits qui dépassent les 85 dB peut abimer les oreilles. Ainsi reconnaître les différents niveaux de bruit dangereux permet de mieux protéger votre audition.

La vulnérabilité du système auditif aux bruits nocifs varie d’une personne à une autre, l’audition d’un enfant est encore plus vulnérable que celle de l’adulte, et ce même in utéro (pendant la grossesse).

Les actions préventives doivent être de rigueur. En effet, la perte auditive qui résulte d’un traumatisme sonore peut être parfois irréversible.

L’écoute de la musique à intensité élevée avec ou sans écouteurs peut constituer un danger pour l’audition, surtout de façon prolongée et répétitive ne respectant pas les normes de sécurité. Les adolescents doivent être particulièrement sensibilisés, car ils sont souvent amateurs de musique à forte intensité et inconscients du danger qu’elle peut constituer pour leur audition.

Il est conseillé de s’éloigner des hauts parleurs, pendant un concert par exemple, de faire des « pauses silencieuses », ou d’utiliser des « stop bruit » qui vont atténuer le son d’environ

20 décibels sans affecter la qualité du son.

Il faut utiliser des écouteurs de bonne qualité, utiliser un casque plutôt que des écouteurs, car il permet d’atteindre un son de meilleure qualité à un volume plus bas. La durée d’écoute d’un son en toute sécurité diminue avec l’augmentation du volume de ce son. Il est recommandé de ne pas écouter la musique d’un MP3, à plus de 60% du volume maximal pendant plus de 60 minutes.

Le volume sonore d’ambiance est nocif, si une conversation ne peut être tenue avec une personne se trouvant à 2 mètres sans crier. Réduire le son de trois décibels divise par deux la quantité d’énergie sonore libérée.

D’autres bruits peuvent s’avérer nocifs. Il s’agit du bruit des explosions lors des fêtes (pétards, feux d’artifice..), ou pendant la pratique de la chasse avec fusil. Ainsi que les bruits impulsionnels (marteau piqueur …).

Les gestes de protection de l’audition dans des postes de travail bruyants (usines, imprimeries…), consistent à porter des casques de protections auditives sous forme de coques, ou des embouts anti bruits lors de l’exposition prolongée à des bruits de forte intensité. Si la durée d’exposition est brève, il faut avoir le réflexe de se boucher les oreilles avec les doigts.

 

 

Comment éviter les maladies de l’oreille?

Les maladies infectieuses et inflammatoires de l’oreille son très fréquentes chez l’enfant. Il faut les soigner correctement, être à jour dans les vaccinations (surtout Rougeole, Rubéole, Oreillons), et avoir un bon suivi médical pendant la grossesse et pendant la période néonatale. Certaines infections (Cytomégalovirus, toxoplasmose) du fœtus ou du nouveau né peuvent avoir des répercussions néfastes sur l’audition.

L’hygiène du nez au sérum avec mouche bébé, constitue un geste important pour la prévention de la propagation des inflammations du nez vers l’oreille, lors des épisodes de rhinopharyngites chez les nourrissons. L’apprentissage du mouchage doit se faire le plus tôt possible, car il s’agit d’un geste important que nous avons tendance à négliger.

Tout enfant traité pour méningite bactérienne, doit avoir un examen auditif à la fin du traitement médical, ainsi qu’une surveillance rapprochée de son audition. Les méningites bactériennes peuvent être responsable d’une baisse de l’audition variable dans environ 14 % des cas. C’est une urgence diagnostique et thérapeutique, car parfois la cochlée s’ossifie  faisant perdre des chances de traitement à l’enfant.

Certains médicaments (médicaments antituberculeux, anti malaria….), ou substances chimiques (solvants industriels) peuvent être ototoxiques, c’est à dire abimer l’audition.

Il faut consulter un médecin spécialisé en Oto Rhino Laryngologie (ORL), en cas d’apparition de signes en rapport avec   l’oreille :

-Une douleur de l’oreille,

-Un écoulement de liquide ou de sang de l’oreille,

-Une sensation d’oreille bouchée,

-Une baisse de l’audition d’installation brutale qui constitue une urgence thérapeutique, ou progressive

-Un bourdonnement d’oreille ou des acouphènes

-Un vertige

 

Enfin avoir une vie saine (activité physique, sans tabac, ni consommation excessive de caféine et de sodium.. ), nous permet d’éviter des maladies chroniques (telles l’hypertension artérielle , le diabète, les dyslipidémies(hypercholestérolémies), qui ont un effet délétère sur l’oreille interne et l’audition.

Adresse

Al Miaraj center (Au dessus de la maison de voitures Auto Hall Ford)
301 Angle boulevard Abdelmoumen et Anoual
Quartier des hôpitaux –Casablanca

Tramway

  • Station de tramway Abdelmoumen (ligne1)
  • Station de tramway Anoual (ligne 2)

Bus

  • Bus 97 Maarif-Anassi
  • Bus 38 Bourgogne-Hay El Falah
  • Bus 16 Hay Mohamadi-Sidi moumen
  • Bus 97(ligne rouge) Lissasfa-Hay Moulay Rchid

Voiture

  • Parking Carrefour Market sur le croisement Anoual et Abdelmoumen
  • Stationnement disponible sur le boulevard Anoual et les ruelles perpendiculaires

05 22 86 41 86

06 08 51 76 28

contact@orlcasablanca.com